Un peu d’Histoire …

La Fédération de Bretagne des Batteries-Fanfares (pour le développement (progrès technique) des formations musicales populaires), est créée le 6 juin 1980. Elle est l’antenne régionale bretonne de la Confédération Française des Batteries et Fanfares.

Elle a son siège social à Saint-Brieuc et est présidée depuis sa création par Yvon Roussel.

Le bureau actuel est constitué de :

La Fédération de Bretagne des Batteries-Fanfares a pour objet (dans le cadre de la qualité de vie), de favoriser l’éducation musicale de la jeunesse dans ses loisirs, de promouvoir la pratique instrumentale et de développer la formation intellectuelle et morale de tous.

Cela se résume en deux mots :

  • la formation : perfectionnement instrumental, théorie musicale, pédagogie, mais aussi formation intellectuelle, morale, citoyenne, bénévole…
  • la diffusion : promotion de notre genre musical au travers de concerts, festivals, rencontres, par la communication…

Elle a pour but en 2020 :

  • la création, le développement et le perfectionnement des formations musicales : batteries-fanfares et fanfares
  • la mise à disposition, aux responsables de nos associations, de tous les renseignements et conseils utiles pour la formation globale de l’individu, pour le choix des répertoires, … (permanence du lundi au samedi à notre local et au centre de ressources situés à la Villa Carmélie de St Brieuc),
  • la mise en application des programmes et règlements techniques mis à sa disposition par la C.F.B.F (Confédération Française des Batteries-Fanfares), avec en 2020 une ouverture de la Confédération aux autres pratiques collectives amateurs : fanfares, harmonies, batucada, percussion urbaine, cor des alpes, trompes de chasse, bagadou … ce qu’en Bretagne nous avons déjà entrepris depuis plusieurs années,
  • l’organisation des examens individuels régionaux permettant de contrôler le niveau des élèves de nos écoles associatives de musique et de faire évoluer ces derniers dans un cursus de cycles de formation,
  • la contribution, au moyen de stages et de week-ends, au développement de l’école de cadres instituée par la FBBF (formation de cadres fédéraux susceptibles de transmettre un enseignement méthodique et rationnel au sein des formations musicales), organisation de journées de perfectionnement instrumental, des stages d’été de formation de cadres « campus Batterie-fanfare », cadres fédéraux (nous diffusons une formation complémentaire pour les musiciens issus des écoles associatives des batteries-fanfares : perfectionnement technique et formation à l’encadrement de façon à pérenniser l’enseignement dans nos structures associatives seuls lieux où sont enseignés nos instruments),
  • l’organisation de rencontres, concours et festivals, sur tout son territoire (dont le festival régional qui rassemble 250 à 400 musiciens) et l’encouragement à l’animation locale de qualité,
  • la recherche de liaisons et d’échanges avec les autres groupements musicaux amateurs de la région (invitations de groupes éclectiques dans notre festival régional tels que bagadoù, musiciens traditionnels, bandas, jazz bands …)
  • la diffusion d’un bulletin de liaison (newsletter), site internet et page facebook,
  • le fonctionnement d’une coopérative d’achat de partitions, matériel pédagogique, et instruments, et d’un centre de ressources,
  • participer à la vie associative de la Villa Carmélie (Conservatoire de St Brieuc + pôle associatif regroupant diverses associations culturelles),
  • créer tous les ans, lors du festival régional, « la plus grande fanfare de Bretagne » où tous les musiciens du festival ne forment qu’un seul ensemble et interprètent des œuvres communes pour batterie-fanfare, fanfare, harmonie, jazz band, bagad. Cet orchestre (au minimum 250 musiciens allant jusqu’à 400) se produit lors du « Triomphe » en fin d’après midi du festival.
  • la mise en place, la réflexion, la prospective de nos actions, grâce au comité technique régional qui se réunit tous les mois, et au conseil d’administration,
  • création d’une cellule de liaisons avec le monde des conservatoires,
  • financer des créations auprès de compositeurs locaux de façon à pouvoir les interpréter lors des rassemblements, comme le festival de Bretagne des Fanfares.